DROIT D'ASILE : réfugiés, sans papiers, demandeurs d'asile ...

Publié le par agauchelagauche


Les ministres changent,
la politique se durcit :
pendant l'année scolaire ou pendant les vacances, la chasse aux familles continue !

 Ils expulsent des familles en danger de mort dans leur pays d'origine.

 Ils mettent des enfants à la rue et les arrachent à leurs écoles au mépris de la Convention des Droits de l'Enfant.

 Ils refusent de régulariser des familles pourtant inexpulsables, et les condamnent à l'irrégularité, à la précarité et à la terreur des arrestations répétées et abusives.

 Ils dilapident l'argent public dans des opérations de police honteuses, d'un coût délirant.

 Ils cherchent à vider les Centres de Rétention des associations garantes de la légalité et des traitements humains.

 Ils ont supprimé l'accueil d'urgence des demandeurs d'asile, et se déchargent sur les associations sans moyens, dont ils dénoncent par ailleurs l'action : la situation est humainement et matériellement insupportable !

Nous continuerons à ne pas les laisser faire !

MANIFESTATION
MERCREDI 17 JUIN
de 17h place de la Mairie à 18h Préfecture


Réseau Éducation Sans Frontières des Hautes-Pyrénées
06 20 85 09 42        resf65@no-log.org
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
vraiment n'importe quoi
Répondre
S
RESF, ces gens qui oeuvrent contre les français..<br /> <br /> Ressentir une pulsion de rejet envers des personnes étrangères qui viennent s’installer par peuples entiers, sans égard pour les populations “indigènes”, leurs sentiments et leurs manières, ne relève pas du racisme, surtout quand ce rejet s’exprime sans violences. C’est une simple manifestation de l’instinct de conservation.<br /> <br /> <br /> Si les écologistes et bien d’autres trouvent normal que des gens habitués à un paysage naturel souffrent de le voir disparaître, ou se modifier au point de n’être plus reconnaissable, à plus forte raison devraient-ils trouver compréhensible que des gens habitués à un certain paysage humain, façonné, lui aussi, par les décennies et souvent par les siècles, avec ses modes spécifiques d’interaction entre les personnes, les figures qui le composent, souffrent de le voir disparaître ou se modifier au point de n’être plus reconnaissable, car alors c’est un véritable exil intra muros qui leur est imposé.<br /> <br /> En ces temps de crise, la responsabilité des associations de soutien aux clandestins dans l'accroissement de la misère est flagrante. <br /> <br /> Non seulement vis-à-vis des familles européennes - sur lesquelles repose tout le coût financier et social de cette immigration sauvage -, mais aussi vis-à-vis des travailleurs étrangers réguliers - fragilisés par cette concurrence illégale et inégale. <br /> <br /> Sans parler de la situation des clandestins eux-mêmes, poussés à préférer la précarité chez nous que la dignité chez eux.<br /> <br /> Il n’est plus admissible de voir jour après jour l'État de droit bafoué par les groupuscules immigrationnistes dont l'action irréfléchie contribue non seulement à aggraver les problèmes de l’immigration clandestine mais aussi à précariser la position des immigrés légaux. <br /> <br /> Dénonçons ces gens qui oeuvrent contre la France et les français, RESF fait bien partie d'une cinquième colonne ..<br /> Dénonçons ces criminels ...<br /> CQFD
Répondre